• Module de Recherche

Panneau

Permanences juridiques à la Bourse du Travail

  Les permanences juridiques se font sans rendez-vous. Le lundi de 8h45 à 12h...

NVO

Lien vers le site NVO         ...

Formation syndicale

    Vous trouverez le plan de formation 2022 ainsi que les fiches d'in...

Le Logement

Le projet de loi Boutin et le 1% logement


La question du logement est au coeur des préoccupations des français. Actuellement se discute au Sénat le projet de loi Boutin. L'union Départementale a interpellé les sénateurs et les parlementaires et a demandé une conférence de presse.
 
Consultez ci-dessous les documents:

 l'accord national interprofessionel du 17 septembre 2008 relatif au 1%,

 le tract sur le logement,

 le commentaire sur le projet de loi Boutin (mobilisation pour le logement),   

 le memorandum de la CGT sur le projet gouvernemental de banalisation du livret A,

 la motion CGT répondant au projet de loi Boutin.

Pourquoi la CGT s'intéresse-t-elle aux questions de logements ?

Parce que le logement est constitutif de la vie des salariés au même titre que l'emploi, le salaire, la protection sociale...
 Pas d'emploi pas de logement, mais pas de logement conduit rapidement à ne plus assumer un emploi...
 
Les dépenses du logement sont de 11,5% à 25,4% du budget des ménages moyens, mais pour les 20% des ménages les plus modestes, ces dépenses sont passées de 31% en 2001 à 44% de leurs revenus en 2006.
 
La Gironde n'échappe pas à la pénurie de logement, et est soumise à des prix exorbitants pour l'accession au locatif et à la propriété.
 
Pour La CGT il est urgent :
Que le 1% logement qui provient des richesses créées par les salariés dans l'entreprise, sert au financement de production de logements sociaux.
De créer un pôle financier public au service de l'intérêt général, il aurait, entre autre mission, de mettre en œuvre et de garantir le droit au logement et d'organiser une production de logement suffisante bien répartie dans les territoires.
D'empêcher la banalisation du livret A qui participe financement au logement social.
Si le livret A est banalisé, les banques risquent de l'utiliser comme produit d'appel pour spéculer.
De redonner au Crédit Foncier son rôle d'acteur à l'accession à la propriété.
De produire des logements en lien avec le développement durable.

"Le logement social est facteur de croissance, et comme on dit, si le bâtiment va tout va !"

Actualités dans les Espaces...

Dossiers

Nous avons 137 invités et aucun membre en ligne

FacebookGoogle BookmarksRSS Feed