Signez les pétitions...
Panneau

Découvrez la nouvelle NVO !

La NVO change de formule et passe au bimédia. Dorénavant, les abonnements comp...

Consultation nationale des salariés

A la veille de son 51ème congrès national qui se tiendra à Marseille, d...

DECLARATION COMMUNE CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) ont pris acte et dénoncent la nouvelle utilisation du 49-3, véritable déni de démocratie, pour faire passer le projet de loi travail. C'est bien la preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce texte de régression sociale reste minoritaire. Soutenues par une large majorité de la population, elles réaffirment leur opposition à ce projet et la nécessité de nouveaux droits pour les salarié-es, privé-es d'emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es.

Ce sont encore plus d'un million qui ont participé à la votation citoyenne et signifié leur rejet de ce projet.

Les nombreux rassemblements et manifestations de ces derniers jours, notamment le 5 juillet, ont réunis plusieurs dizaines de milliers de participant- es. Les organisations syndicales et de jeunesse dénoncent les conditions contraignantes de manifestations qui ont empêché certain-es d'y participer. Elles réaffirment que la liberté de manifester doit rester un droit.

Les mobilisations initiées depuis quatre mois n'ont pas été entendues par ce gouvernement. Qu'à cela ne tienne ! La détermination, malgré le passage en force à l'assemblée nationale, reste intacte et toute la période estivale sera l'occasion de la rappeler. Nombre d'initiatives locales, sur tout le territoire, sont déjà prévues et organisées de manière unitaire.

Les organisations syndicales et de jeunesse invitent l'ensemble des salarié-es, privé-es d'emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es à adresser une carte postale au président de la République pour lui assurer qu'ils seront toujours mobilisés à la rentrée !

Les organisations (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) donnent rendez vous à l'ensemble des salarié-es, privé-es d'emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d'actions et d'initiatives le 15 septembre pour obtenir l'abrogation de la loi Travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives. Elles se retrouveront pour faire le point le 31 août.

Paris, le 8 juillet 2016

Télécharger la déclaration  ici

Des droits pour tous, même sous le soleil de nos côtes !

Les Caravanes des saisonniers CGT reprennent la route cette année encore

L’une d’elles sera en Gironde, le Lundi 11 juillet 2016 à Lacanau Océan dès 9h00 du matin !

Ces dernières années la population des travailleurs saisonniers a changé.

Ce ne sont plus uniquement les étudiants en recherche d’expérience du monde du travail, mais des étudiants qui travaillent pour payer leurs études, ausi, des retraités qui complètent leur pension, des salariés « dits séniors » qui ont été licenciés et qui ont des difficultés à retrouver un emploi, des femmes qui ont des carrières de travail interrompues, des travailleurs migrants, des travailleurs privés d’emploi pérenne…

Ce sont des milliers de salariés qui découvriront de nouvelles entreprises, de nouveaux métiers, de nouvelles conditions de travail, sans pour autant connaître leurs droits.

Pour certains, c’est le Code du Travail qu’il faut appréhender, pour d’autres les conventions collectives quand ce ne sont pas les accords d’entreprises qui peuvent modifier leurs façons de travailler, si ce n’est leur rémunération.

Cette année, dans le contexte de la Loi Travail qui veut inverser la hiérarchie des normes pour ainsi donner un cadre légal « à la carte » pour chaque entreprise, la CGT poursuit sa sensibilisation auprès des travailleurs saisonniers afin que chacun puisse travailler dans de bonnes conditions. Aujourd’hui près de 2 000 000 de personnes sont concernées par des embauches saisonnières.

Ces travailleurs saisonniers subissent trop souvent les abus répétés de certains employeurs : semaines de travail proches des 60 heures, salaires faibles, heures supplémentaires non déclarées et trop souvent non payées, conditions de travail indécentes et problèmes pour se loger.

Afin d’informer ces salariés de leurs droits, de porter à leur connaissance les revendications de la CGT, de les aider à s’organiser, les militants CGT du département seront présents à Lacanau.

 

Dossiers

Nous avons 189 invités et aucun membre en ligne

FacebookGoogle BookmarksRSS Feed